jeudi 21 août 2008

Chercher du travail à vélo, oui, mais pas trop nombreux...

Bon, je vous vois venir " l'ANPE et les Assedic, moins on y va, mieux on se porte, donc l'aménagement de leur parking, on va pas en faire une histoire".

Pas faux.

N'empêche, tout cycliste a eu l'occasion de se faire chourer son spad, au moins une fois. Alors il en tire les leçons, et son vélo, il l'accroche quelque part.

Vous me direz aussi que le parking de l'ANPE n'est pas nécessairement l'endroit le plus fréquenté par les voleurs de bicyclettes, mais quand même.

L'antenne ANPE de la roseraie, rue Bouché Thomas, ne compte tout simplement AUCUN accroche vélo, ni aucun espace approprié pour les remiser.

J'ai donc utilisé un des deux poteaux de l'aubette permettant au chômeur venu actualiser sa situation de s'abriter des intempéries.



Coup de chance, j'étais le seul cycliste.

Mais si on avait été trois, hein, si on avait été trois en même temps ?

PS : désolé, la photo est vraiment m***ique, mais on fait avec ce qu'on a.
D'ailleurs, n'hésitez pas à nous envoyer vos propres clichés et commentaires des aberrations cyclables que vous pourriez croiser lors de vos déplacements.

1 commentaire:

candy a dit…

oui génial l'idée et ce ne sont pas les endroits sans parkings vélo qui manquent....